A la découverte du monde merveilleux et étrange des arts oubliés de la marionnette d’Océanie.

Les peuples premiers océaniens connaissaient et pratiquaient les arts de la marionnette.

Ils étaient appelés indifféremment Karetao, Karari et Toko Raurape par le peuple Maori de Nouvelle-Zélande ; Ti’i et To’o, plus modernes Pepe Hurio ou Pepe Haavare – littéralement « faux bébés » – dans les archipels de Polynésie ; TU’U KO IHO par les Rapa Nui de l’île de Pâques ; HULA KI’I aux îles Hawaii, et TEMES NEWIMBUR par les mélanésiens des Vanuatu.

Si les Musées d’Europe, d’Amérique du Nord et de Nouvelle Zélande conservent de nombreuses marionnettes originaires du Pacifique Sud, la pratique traditionnelle, hautement ritualisée, semble avoir été perdue. Seuls subsistent encore les rituels funéraires des îles Malekula à Vanuatu, et de secrètes pratiques taboues chez les derniers rares hommes-médecine ou « tahua » des îles polynésiennes.

Pourtant, dès 1937, les travaux du Goodwin Marionettes Theater en Nouvelle-Zélande ont tenté pour la première fois d’influer une renaissance de ces arts oubliés. Il a influencé toute une génération de marionnettistes. Fermé en 1963, ses collections ont été restaurées en 1983 par Annie Forbes, la fondatrice du NZ Puppet Theatre et du Museum of Puppets.  L’expérience dura jusqu’en 1984. La collection est aujourd’hui conservée à l’Auckland Museum.

Le Karetao Puppetry Theater de Tahiti, situé au cœur du triangle polynésien, s’en veut la moderne héritière.

Son projet culturel, patrimonial, pédagogique et artistique est soutenu par Pacific Arts Alliance (UNESCO) et est en cours d’inscription auprès de Themaa, l’Association Nationale des Théâtres de Marionnettes et des Arts Associés, centre français de l’UNIMA,  l’Union Internationale de la Marionnette.

Le Karetao Puppetry Theater s’ancre dans la tradition renouvelée et dans la création contemporaine.

C’est tout à la fois un centre de recherche et d’étude et un lieu de création, un lieu d’échanges culturels et une compagnie théâtrale pratiquant un art vivant.

Le Karetao Puppetry Theater de Tahiti interroge la marionnette traditionnelle dans ce qu’elle est une tradition et le lieu d’une création contemporaine intense.

Ce projet soulève des questions relatives au patrimoine et au répertoire :

Comment aujourd’hui s’emparer de marionnettes traditionnelles ? Pour écrire avec ou contre ? Quel espace scénique pour les accueillir ? Quelle(s) langue(s) à faire entendre aujourd’hui pour ce patrimoine ? Quel répertoire ? Qu’est-ce qui fait collections / répertoire ? Que faire d’un héritage et comment le valoriser ?

Ses spectacles, comme ses ateliers, conçus pour séduire le plus grand nombre,  enfants comme adultes, étudiants et chercheurs, amateurs et professionnels, s’inscrivent comme étant le dépositaire d’une tradition et un laboratoire d’innovations dans la pratique des arts de la marionnette du monde océanien.

 601676225

7fbdb44521

Vanuatu7b

Vanuatu23b

MHNN.E.000351

39358-wmu